May 28, 2022

La Ronge Northerner

Complete Canadian News World

“Serious” violations in STM | “The city has nothing to be ashamed of,” Blondie insists

Valérie Plante assure que son administration « n’a rien à se reprocher » en lien avec le rapport de l’inspectrice générale, qui notait lundi des manquements « graves et sérieux » dans l’attribution des contrats pour la construction du nouveau centre de transport Bellechasse de la Société de transport de Montréal (STM).

Publié à 11h25

Henri Ouellette-Vézina

Henri Ouellette-Vézina
La Presse

« La Ville n’a absolument rien à se reprocher dans tout le processus. Cela étant dit, un rapport du Bureau de l’inspecteur général (BIG), c’est important. Et on va le regarder avec beaucoup d’attention parce qu’on veut que les choses se passent bien, et bien sûr, en bonne et due forme en suivant les processus », a indiqué la mairesse de Montréal mardi, lors d’une séance du conseil municipal.

Elle réagissait à la parution d’un rapport de l’inspectrice générale, Brigitte Bishop, qui concluait lundi qu’un contrat de nature inhabituelle a été accordé à la firme Pomerleau pour agir comme gérant de construction sur le projet du centre Bellechasse, au coût de 27,5 millions de dollars.

Pomerleau devait aider à préparer les appels d’offres pour les différents entrepreneurs intéressés à réaliser des travaux de construction sur ce nouveau centre, destiné à accueillir 300 autobus dans Rosemont. L’appel d’offres prévoyait toutefois qu’une enveloppe fixe de 4 millions devait être réservée à des travaux imprévus réalisés par le gérant de construction lui-même, en cours de projet. Or, cette enveloppe « ne permet aucune compétition entre les soumissionnaires quant au prix, ce qui va à l’encontre de l’objectif même des appels d’offres publics », a fustigé le rapport du BIG.

See also  Secularism: A teacher from Outlaw "changed" because of his hijab

Mardi, le chef de l’opposition officielle, Aref Salem, a laissé entendre que « ces manquements n’auraient pas eu lieu » si l’administration Plante « n’avait pas imposé à la STM un échéancier aussi serré dans la réalisation de projets afin d’abriter les 300 nouveaux autobus hybrides ». « Je ne souscris pas à votre amalgame douteux […] Between all the neighborhoods, all the Montreallers, our desire to have buses in support of this relationship, ”Valerie Plante replied.

Mr Salem, however, insisted that “the situation could have been better avoided”. “It is clear that STM has awarded the contract in good faith and that it has saved time and that the postponement could have had a major impact. The situation could have been better avoided,” he said. “This is not a reason to avoid contract terms or legislation. Do we deserve any more bad reports from OIG about serious and serious shortcomings in awarding contracts for other major projects taking place at STM?”, He lamented.

Discreet, Valérie Plante later reiterated that the recommendations of the OIG report were “nothing to be ashamed of for the city in its entirety.” “STM said it’s very open to viewing and collaborating with BIG, and that’s great news for me. Shot at the opposition leader.